Comparer son assurance de prêt

L’assurance de prêt est une option que les banquiers ou les organismes de crédit exigent lorsque vous contractez un prêt. Elle se charge en effet de couvrir vos mensualités suite à des imprévus, comme un accident, une maladie, un licenciement ou même un décès. Même si les banquiers peuvent vous proposer un contrat d’assurance au moment de l’établissement du contrat de prêt, vous pouvez opter pour une autre compagnie d’assurances, car aucune loi ne vous oblige à signer ce contrat collectif. Cependant, afin de mieux vous orienter dans la recherche de la meilleure assurance, nous vous invitons à parcourir cette page.

Pour quel contrat opter en fonction de votre âge ?

Comment choisir une assurance de prêt ?

L’assurance de prêt a un taux qui varie selon le montant de votre prêt, les garanties des assureurs et l’âge du souscripteur. Si vous avez déjà atteint un certain âge au moment où vous souhaitez recourir à un prêt, les avantages et les risques sont quasiment les mêmes, que vous fassiez appel à une autre compagnie d’assurances ou que vous acceptiez le contrat proposé par votre banquier. Cependant, il en est tout à fait autrement si vous êtes encore jeune.

En effet, d’autres compagnies peuvent vous proposer une assurance avec un coût relativement plus accessible, même avec des garanties similaires à celles de votre banque. Pour ce faire, il suffit de visiter toutes les compagnies d’assurances de votre région, ou mieux encore d’effectuer quelques recherches sur Internet. Afin d’accélérer votre recherche, les comparateurs d’assurance crédit en ligne peuvent vous être d’une réelle aide, dans la mesure où ils se chargent de comparer toutes les offres existantes. La reconduction d’un contrat d’assurance de prêt se fait sur accord des deux parties, vous permettant ainsi de le rompre à son échéance annuelle, afin de recourir à un autre qui est beaucoup plus compétitif.

Le prix de votre assurance-prêt

Les taux classiques des primes d’assurance varient de 2,5 à 3,5 ‰ du montant assuré. Pour ce qui est de la garantie décès-incapacité totale, le prix est d’environ 0,2 à 0,55 % par an du montant emprunté. Ainsi, si vous souscrivez à cette assurance auprès de votre banque, votre mensualité comprendra une partie du prix de l’assurance, le remboursement d’une partie du capital emprunté et l’intérêt y afférent. Le mieux est de choisir une seule compagnie d’assurances pour assurer entièrement votre prêt. Les offres d’assurance abondent et sont très compétitives. Toutefois, ne vous fiez pas uniquement au système de tarification, lisez scrupuleusement la teneur du contrat, et notamment les modalités de couverture, afin de ne pas vous heurter à des problèmes le cas échéant, notamment si vous souhaitez renégocier votre prêt.

Comparer son assurance de prêt sur la base de la teneur du contrat

La teneur d’un contrat d’assurance est souvent complexe et difficile à comprendre, à cause des termes techniques et juridiques qui y sont employés. Cependant, pour faire une bonne comparaison, certains points clés sont à vérifier dans le contrat proposé. Un bon contrat doit spécifier une garantie-décès, afin de protéger vos héritiers du paiement de vos soldes en cas de décès. Vérifiez également la garantie Ptia ou «Perte Totale ou Irrémédiable d’Autonomie», qui couvre l’emprunteur en cas de maladie entraînant une incapacité totale de travailler. Dans ces deux types de garantie, les héritiers deviennent automatiquement propriétaires du bien, et le remboursement de la dette est entièrement à la charge de la compagnie d’assurances. En cas d’incapacité partielle permanente, la compagnie se charge du remboursement à raison de 50 % du montant à payer.

D’autres garanties doivent également être couvertes dans le contrat d’assurance : l’incapacité temporaire de travail, qui n’est autre que l’arrêt-maladie, et l’incapacité temporaire partielle vous empêchant d’exercer votre activité à temps plein. Dans les deux cas, la compagnie d’assurances rembourse vos mensualités pendant ladite période d’arrêt partiel ou total. Certains faits ne sont pas inclus dans la garantie, il s’agit notamment du suicide, des guerres et des maladies mentales alors tâchez de bien lire l’article prévu à cet effet.

Et enfin, un dernier point à vérifier dans votre contrat d’assurance : les modalités d’indemnisation, incluant principalement la durée et le mode d’indemnisation. Sachez que certaines compagnies ne couvrent pas l’intégralité de la période d’incapacité, partielle ou totale. Quant au mode d’indemnisation, le mieux est d’opter pour une compagnie qui rembourse votre emprunt, en plus des indemnités versées par votre employeur et par la Sécurité sociale, ce qui n’est généralement pas le cas avec une assurance contractée auprès de votre banque. En effet, dans ce dernier cas, si la Sécurité sociale et l’employeur se départagent le paiement intégral de votre salaire, la banque se désengage du remboursement de votre dette pendant ladite période d’arrêt.