Les garanties de l’assurance crédit

Assurance emprunteur, assurance décès invalidité ou assurance crédit peuvent être des noms donnés à la souscription qu’un emprunteur peut effectuer pour couvrir les risques liés à un crédit qu’il a contracté. Effectivement, n’ayant aucun contrôle sur l’avenir, les banquiers exigent des demandeurs de prêts de souscrire à une assurance crédit pour assurer le remboursement de son capital restant au cas où l’assuré est victime d’un sinistre. Pour ce qui est des garanties, normalement il en existe quatre qui sont relatives à l’assurance crédit et qui se rapportent au décès, à l’incapacité de travail, à l’invalidité permanente et à la perte d’emploi. La souscription à la garantie décès est toujours incluse d’office dans les contrats d’assurance tandis que pour le reste des autres garanties, elles ne sont pas exigées mais conseillées au bénéfice des deux parties.

L’assurance emprunteur

Toutes les garanties de l'assurance de prêt

L’assuré est alors ici celui qui emprunte de l’argent à la banque et le bénéficiaire n’est autre que l’organisme qui a accordé le prêt. La souscription à un prêt exige du signataire le remboursement en plusieurs mensualités de la somme empruntée avec les intérêts sur une certaine période. Avec cette assurance prêt, les acteurs qui entrent en jeu sont le prêteur d’argent qu’on protège ici puisque c’est lui le bénéficiaire, l’emprunteur qui souscrit le contrat d’assurance prêt et qui assure le paiement de la cotisation à l’assureur et enfin ce dernier qui assume les garanties de tous les risques. Les sinistres garanties dans ces assurances doivent être clairement inscrites dans le contrat et l’assuré est encouragé à tout lire avant de signer. Cette lecture minutieuse ne doit poser aucun problème puisque normalement le contrat d’assurance prêt relate les conditions générales, les notices d’information, les caractères bien apparents et bien lisibles et rédigés en français.

La garantie décès

Les banquiers ou autres prêteurs d’argent essaient de trouver les moyens de limiter les risques encourus pour leur placement en accordant un prêt. Ces professionnels ont étudié tous les problèmes qui peuvent survenir et ont envisagé les meilleures façons d’y remédier. Le cas extrême concerne le décès d’un emprunteur, la question qui se pose alors est qui va assumer et payer ses dettes. Le prêt étant un contrat personnel, malgré la possibilité d’existence d’un co-emprunteur, pour veiller à ce que tout le capital restant soit remboursé, les banquiers imposent aux emprunteurs la souscription à une assurance crédit justement pour pallier à ce genre de problème. Dans ces polices d’assurance, la garantie concernant le décès n’est pas optionnelle mais fait partie intégrante de l’assurance même. Si jamais l’emprunteur décède, ce sera l’assureur qui va se charger de payer le reste de ses dettes à ses créanciers. Avant de signer le contrat, il faut bien lire tous les articles pour éviter les non-prises en charge. Il est important de bien voir si l’assurance est limitée à un certain âge. Si le décès survient suite à un sport dangereux ou est causé par un suicide, la responsabilité ou non de la compagnie d’assurances doit être mentionnée dans le contrat.

La couverture de la perte d’emploi

La garantie pour la perte d’emploi est une option dans l’assurance crédit. La cotisation dépend de sa forme puisque cette dernière dépend de la maison d’assurances même et de sa politique. Cette couverture consiste donc à payer, à la place de l’emprunteur, les mensualités jusqu’à un certain moment donné qui est convenu entre les deux parties en cas de perte d’emploi de l’assuré. Lorsqu’il aura de nouveau trouvé une activité professionnelle, il remboursera l’assureur. Cette garantie peut se présenter sous une autre forme, c’est-à-dire que l’assureur paie les mensualités en partie ou en totalité et que la somme qu’il aura payée ne sera plus remboursée par l’assuré. Ce type est onéreux étant donné qu’une fois que la personne ait un problème d’emploi, c’est l’assureur qui rembourse le tout. Cette garantie est soumise à des conditions telles que la durée limite d’indemnisation, le délai de franchise et le fait ne pas être indemnisé par les Assedic.

La couverture pour incapacité temporaire de travail

L’employé peut être confronté à un arrêt temporaire de travail dû à une incapacité causée par une maladie grave ou un accident. L’application de cette garantie revient à accorder à l’assuré l’arrêt de paiement de ses mensualités sur une période de 1 à 6 mois jusqu’à ce qu’il se remette de sa maladie et reprenne une activité professionnelle. Au moment de signer le contrat, il est conseillé de bien vérifier et de lire toutes les clauses.

La garantie invalidité

Son association avec la couverture décès dépend de la maison d’assurances, ainsi elle peut être contractée indépendamment de la garantie décès, mais elles peuvent aussi bien être mises ensemble. Le terme invalidité ici est difficile à définir puisque chaque assureur a sa propre définition de la capacité et de l’invalidité.